Domaine de la Famille de Rosslyn
DEVISE FAMILIALE: LEX DOMINE
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

la balade des gens heureux
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Domaine de la Famille de Rosslyn Index du Forum  .::. Extérieur du Domaine  .::. Les Terres

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Syerry
famille Maitresse de Jentes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 63
Dûché/Village: St-Dié

Message Posté le : Mer 28 Oct - 18:42 (2009)    Sujet du message : la balade des gens heureux Répondre en citant

Elle était bien emmitouflée d’une épaisse cape à la capuche ornée de fourrure, survêtement peu habituel pour une guerrière mais fort confortable pour une jeune épouse portant vie en soi, vie qui n'est pas encore perceptible a l'oeil nue mais qui est bien présente.  Que bien peu savent, mais heureuse elle est de voir à ce changement de cap qu'elle maintient tout droit vers son destin.  Malgré l'élégance de la cape, Syerry porte néanmoins braies et longue tunique sous son mantel, habillement d'aisance pour une balade de fin de journée et à sa taille le ceinturon qui abritait son épée de Bellator. 

Elle avait passé de longues heures à respirer le grand air de ses terres.  Un besoin qui s'était avéré énorme pour replacer nombreuses pensées en sa tête.  Elle avait fait chemin à pied, redécouvrant Jentes, Seigneurie qu'elle avait quelque peu délaissé ayant fait longue vie en la citadelle Franche.  Certes que le froid naissant de la saison hivernale se faisait ressentir et s’emparait un peu d’elle sous chaque pas mené, mais elle se régalait de cet air frais qui emplissait ses poumons.

L’hiver approche et Syerry adore.  L'épouse de Rosslyn se laissait enivrer des frissons qui parcourait sa petite stature tout en prenant soins de garder ses mains de soldat de la foy contre son ventre, bien au chaud sous l'épaisse cape portée. Elle voit le domaine qui se dessine au loin, son pas se fait naturellement plus rapide.

Notre combattante, femme après tout, sort l'une main de la chaleur et de ses doigts refroidient par le vent d’hiver, Syerry vient rabattre son capuchon contre ses épaules, découvrant ainsi ses deux nattes ambrées qui bondissent dès lors à ses épaules. Elle toussote au creu de son bras pour chasser les chats qui l’enrouent puis se met à chantonner.  Rares seront les fois que le Chevalier se laissera emporter par autant de féminité, mais ce jour, il fait si beau et un poid pesant ses épaules avait été délivrés et elle pouvait maintenant rêver d'un tout autre aspect de sa vie, auprès de son bien aimé.

_________________


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mer 28 Oct - 18:42 (2009)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Nayame
Ami de la Famille

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 15

Message Posté le : Jeu 29 Oct - 01:18 (2009)    Sujet du message : la balade des gens heureux Répondre en citant

Depuis le temps qu'on lui avait dit de venir leur rendre vitesse. Elle n'en avait jamais vraiment eu ni le temps ni l'occasion. De plus les propriétaires du domaine étaient eux même très pris ces derniers temps. Mais peut-être que le moment était venu. Peut-être qu'elle avait aussi besoin de voir d'autres terres, d'autres lieux, d'autres paysages et laisser derrière elle ce qu'elle vivait tous les jours. Changer un peu cette routine qui vous rouille les os et l'esprit. Elle arriva enfin à destination. Admirant de loin, sa monture au pas, la vision d'automne qui se dressait face à elle. Elle se rappela le bonheur vécu lors du mariage de ces deux là, un léger sourire se dessinant à ses lèvres, les yeux plantés sur le domaine qui se dessinait.

Au fur et à mesure qu'elle avançait une silhouette se dessinait. Silhouette qu'elle mit que peu de temps à reconnaitre. Était-ce la taille de la dame de Jentes? Était-ce sa démarche ou son allure? Peut-être un peu de tout cela. Ou alors était-ce cette chose indescriptible que seules pouvaient ressentir les deux jeunes femmes l'une pour l'autre? Comme deux soeurs, voir des jumelles, qui sans se parler pouvaient s'entendre, s'écouter; qui sans longs discours pouvaient savoir et comprendre ce que ressentait l'autre, juste par un regard.

Elle n'était pas encore arrivée à hauteur de sa chère amie que déjà celle-ci s'était retournée en sa direction, avertie par le bruit des sabots de l'animal. Un petit signe de la main et un grand sourire aux lèvres avant de talonner légèrement la bête qui trotta jusqu'à sa hauteur. Naya mis pied à terre aussitôt et d'un geste rapide se débarrassa de sa capuche avant de prendre Syerry dans ses bras. Elle la trouvait resplendissante, comme toujours. Non, pas aujourd'hui. Aujourd'hui c'était différent, elle l'était plus que jamais. Etait-ce sa vie de jeune mariée qui lui allait autant à ravir? Ou peut-être autre chose dont la visiteuse avait quelques doutes depuis peu de temps. Elle le saura bien en temps et en heure.

Ma chère Sysy!!!! Me voici enfin à te rendre visite sur tes terres.

Deux grosses bises retentirent sur les joues fraîches de la blonde.
 
  


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 18:27 (2018)    Sujet du message : la balade des gens heureux

Revenir en haut
              

   Domaine de la Famille de Rosslyn Index du Forum .::. Les Terres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.