Domaine de la Famille de Rosslyn
DEVISE FAMILIALE: LEX DOMINE
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

La naissance d'un héritier - ou héritière !
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Domaine de la Famille de Rosslyn Index du Forum  .::. A l'intérieur du Domaine  .::. Chambres
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Joséphine
Gents de maison

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 6
Féminin

Message Posté le : Mar 4 Mai - 00:27 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Je penche la tête pour la remercier.

Bien m'dame, oui m'dame.  J'y accours.

Il serait fier le papa …

Puis à la hâte, je quitte la chambre pour me diriger vers la salle de réception.


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mar 4 Mai - 00:27 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

rosana45
Ami de la Famille

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2010
Messages: 6
Dûché/Village: Lorraine , Saint Dié
Féminin

Message Posté le : Mar 4 Mai - 01:59 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Rosana  avait été discrete pour ne pas déranger l arrivé du petit être. Elle avait aider  quand il manquait quelques choses et était resté pres de Syerry pour lui tenir la main durant les moments dur  de la venu au monde.

Elle repensa a son propre accouchement et savait la douleur qui pouvait traverser son amie .

Aprés de long moment de souffrance  de contractions et d effort , le bébé tant attendu vit le jour . Il fut laver, apprété durant que les autres dames s occupait a rendre presentable la jeune maman . Son fils fut déposer dans ses bras et on fit appellé le jeune pére qui devait être impatient de voir son héritier en pleine forme et sa jeune épouse rayonnante de beautée malgré les heure de dure labeur qu elle venait de connaitre.

Rosana regardait la mère et l'enfant et songea , à la vie et toutes ses épreuves qui ne manquaient pas de venir assombrir les doux moment de bonheur.

 

 
_________________


Revenir en haut
              

JackDaniel's de Rosslyn
famille Maitresse de Jentes

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2009
Messages: 95
Dûché/Village: Lorraine/Verdun
Masculin

Message Posté le : Mar 4 Mai - 12:20 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Je montais les marches menant à la chambre à toute vitesse. Arrivé au bout des escaliers je m'arrêtais un instant pour reprendre mon souffle, cette fichue douleur à la poitrine qui revenait.

Par Aristote! Il est temps que je limite ma consommation de whisky!

Une fois la douleur passée, j'entrais dans la chambre, agoissé et nerveux, saluant les femmes présentes. Je me tournais vers le lit, je contemplais Syerry et le petit mâle.

Fantastique!

Je m'approchais d'eux, m'agenouillant, embrassant Syerry et caressant le nouveau-né.

Mon épouse, il est magnifique! Il te ressemble en tous points!
_________________


Revenir en haut
              

Syerry
famille Maitresse de Jentes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 63
Dûché/Village: St-Dié

Message Posté le : Mar 4 Mai - 18:14 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

La délivrance - le bébé aura fait son bout de chemin, aura travaillé tout autant que la maman pour ce grand évènement.  Une vague de soulagement envahie Syerry alors qu’en une dernière poussée, plus douces que toute autre afin de ne point brusquer la sortie de l’enfant, l’enfant nait.

Un frisson du bas ventre grimpant jusque la nuque bécote la peau moite de la jeune mère.  Syerry sourit au travers deux mèches qui viennent de s’affaler à son visage perlé de sueur. 

Le premier pleur, elle tend les bras tout en regardant sa cousine nettoyer légèrement le petit et lui annoncer qu’un fils vient de voir jour.  Frissons, maintenant multiple, mordillent la peau tant l’intensité du bonheur est grand.

Oh ma cousine … mes amies … Quelconques douleurs vécues ne vaut d’être plaint.  Le Tout-Puissant nous a fait grâce d’un parfait trésor.

Le nouveau-né vient d’être porté au creux de ses bras.  Syerry ne le quitte pas du bleu de ses yeux.  Elle penche la tête, soufflant les quelques mèches hors-porté.  Ces dernières se casent, collées contre la peau chaude de ses joues.  Elle peut regarder le bébé, l’admirer et voir la perfection issue d’un fort amour.

A cet instant, la porte s’ouvre.  Joséphine aura tenu engagement et voilà que le papa fait son entrée en la pièce.  Syerry quitte la beauté naissante pour venir se perdre dans le regard de son époux.  Il viendra s’agenouillé à ses côtés après l’avoir embrassé.

Jack, Aristote nous a béni d’un fils … je te présente, Henri.

Henri Thorin de Rosslyn.

Elle lève l’enfant quelque peu, le dénichant du confort du creux de ses bras afin de mieux lui montrer ce petit miracle que le Très-Haut leur a fait don.  Le petit roucoule d’un petit cri mais s’arrête sous le souffle chaud qu’offre le papa.  

Laissant l’échange de regard entre père et fils, Syerry repose ses grands bleus sur l’homme de sa vie.  Elle lui sourit, voit toute la fierté qu’il porte en sa petite famille.  La brillance de ses yeux n’abritera pas longtemps, les larmes portées.  Syerry pleure discrètement sa joie, son bonheur.

Elle lève le doigt, vient essuyer une larme fuyante et c’est à ce moment que la jeune femme voit que derrière le bonheur des traits de son époux, il y a un teint blafard, un malaise mal dissimulé.  Un froncement de sourcils s’en suit, espérant que son aimé s’est vu dépourvu de la couleur en ses joues parce que l’héritier est né ...

Dans un murmure, essayant de cacher l'inquiétude soudaine, elle lui soufflera - il a pourtant la forme de tes yeux .... et aura surement ton caractère passif et tendre.  Aussitôt dit qu'un sourire taquin prit forme à ses lèvres.





_________________


Revenir en haut
              

Nayame
Ami de la Famille

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 15

Message Posté le : Mer 5 Mai - 01:46 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Le temps passa comme dans un tourbillon. Les femmes allaient et venaient autour du lit. Tantôt tenant la main de la future mère, tantôt épongeant son front, tantôt l'aidant à se redresser légèrement pour aider à la poussée....à vrai dire elles s'affairaient pour milles petites choses pour son confort. Naya suivait les directives de Mélian à la lettre. Elle tentait d'encourager comme elle pouvait sa Sysy adorée mais il faut dire que ceci n'était que peu nécessaire puisque le courage légendaire de la jeune femme faisait encore ses preuves. Puis vint le moment où le petit être apparut, où son premier cri retenti dans la pièce et où, enfin, les sourires se dessinèrent sur les lèvres de tous. Sourires de joie et de soulagement que cela se termine enfin.

Le bébé fut nettoyé et la mère apprêtée pour l'arrivée du père qui ne devait pas tarder grâce à Joséphine. Juste avant son entrée Naya posa un chaleureux baiser à la joue de sa sœur. Son regard humide en disait long et nul mot n'avait besoin d'être prononcé. La Dame de Jentes pouvait facilement y lire le bonheur partagé par sa petite Nayamé. Celle-ci observa un moment le petit bout de chou entre les bras de sa mère. Lorsqu'enfin le père franchi la porte, elle se retira et alla se rafraichir en compagnie des autres femmes. Elle les contempla et ne fit qu'un simple sourire touché par le tableau porté à ses yeux. Peut-être était il temps de laisser les nouveaux parents et rejoindre les invités qui devaient piailler déjà sur le nouveau de Rosslyn?
 


Revenir en haut
              

JackDaniel's de Rosslyn
famille Maitresse de Jentes

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2009
Messages: 95
Dûché/Village: Lorraine/Verdun
Masculin

Message Posté le : Mer 5 Mai - 10:10 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

J'étais heureux et fier d'avoir un fils; d'autant plus fier que c'était Syerry qui me l'avait donné. J'étais à genoux, au pied du lit, une main sur mon épouse, l'autre sur le petit Henri. J'avais déjà de grands espoirs pour ce petit, qu'il ait une vie encore meilleure que celle de ses parents, que sa réussite sociale soit totale. Il est vrai qu'il avait la forme de mes yeux; quant au caractère j'espérais qu'il aurait davantage celui de sa mère: que son coeur soit rempli d'amour et de compassion.

Nous sommes désormais une véritable famille, cet enfant est un cadeau du Très-Haut, la preuve irréfutable de notre union et de notre amour.

Je posais ma tête sur l'épaule de la jeune mère, profitant de ce moment priviligié. Le bonheur m'envahissait. Et puis cette douleur qui revenait; peut être l'émotion quant à la venue du petit... en tout cas elle était de plus en plus lourde. Il ne me tardait pas à comprendre que l'excès de whisky mélangé à l'émotion de ce jour était la cause de ce mal être. Et si je ne voulais rien laisser paraître, je savais que mon épouse suspectait quelque chose. Je sentais ma respiration devenir plus difficile...je venais tout juste de comprendre...certainement trop tard. Je levais ma tête, j'embrassais mon épouse avec passion, je contemplais le petit Henri qui je l'espérais, veillerait sur sa mère dès ses premiers pas.

Je vous aime tous deux. Ne l'oubliez pas.

Je reposais ma tête sur l'épaule de Syerry, fermant les yeux, ne sentant plus aucune douleur. Mon voyage vers l'au-delà commençait...
_________________


Revenir en haut
              

Syerry
famille Maitresse de Jentes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 63
Dûché/Village: St-Dié

Message Posté le : Jeu 6 Mai - 00:37 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Sa main menue rejoint la tête de son époux alors qu’il trouve appui contre sa frêle épaule.
 
La volonté du Très-Haut … une véritable famille … Je suis si heureuse, Jack.   Merci de me combler de ce bonheur si exquis et ce, pour tout ce que tu es, tout ce que tu m’as offert de la vie. 

Alors qu’elle caresse, d’un lent mouvement, l’épaisse chevelure de son aimé, Syerry songe aux promesses échangées lors de leur noce.  Un soupire hésitant d’allégresse sortira d’entre ses lèvres puis une légère relève du haut de son corps pour poser un bec à sa tête. 

Ainsi rehaussée vers son bel époux, elle constate qu’il crispe les muscles comme s’il souffre d’une douleur inédite et le souffle de Jack se fait escarpé.  La main de la jeune maman cesse son va-et-vient puis elle le mande avec affection et crainte en la voix.

Ça ne va pas.   Parles-moi, s’il te plaît dis-moi ce qui n’va pas. 
  
Il lève la tête, elle peut lire en ses yeux l’immense fatigue.  Elle craint le pire.  Elle connait son époux, son ami de si longtemps, sa moitié, l’homme qui complète si bien sa vie.  Elle le connait de bord en bord et sait que quelque chose ne tourne pas rond. 

Syerry ne peut le quitter de son regard effrayé.  Jack l’embrasse et de ce baiser Syerry sent la passion qui les aura unis de leur vie.  Son propre souffle se voit altérer alors qu’il partage les quelques mots avec elle. 

Mais Jack je t’aime tout autant  .. Comment oublier !  Point possible puis, puis Henri .. Henri a besoin de toi. 

Jack …….. J’ai besoin de toi !!

Elle élève le ton de sa voix.  Il venait de reposer à nouveau sa tête contre l’épaule tremblotante de son épouse.  Lui qui a été force et fierté toute sa vie durant et qui aura aidé au cheminement de vie de Syerry.  Lui qui la complète !

Syerry trouve la force en son corps affaibli pour venir le couver d’une parcelle de son corps.    Elle repose maintenant sur son flanc de dextre et le petit, bien emmailloté, se trouve bien niché entre ses deux parents.  Henri se met à plaindre son inconfort alors que Syerry tente d’éveiller Jack de son sommeil éternel.      

Levée des yeux vers les femmes en la chambre.  Voilà que son regard clair se fixe sur sa cousine, médicastre de profession.

Melian !  Oh Melian .. je vous .. je vous en supplie – ne le laissez pas me quitter ….

Petite égoiste soit-elle!  Syerry n’ose croire que suivant l’immensité du bonheur – une souffrance des plus grandes pouvait venir s’emparer du plus profond d’elle.
 
Les sanglots se font bien présents, les larmes seront versées contre la tête de Jack alors que Syerry se blottie contre lui, retrouvant ainsi son univers, sa petite et toute nouvelle famille.  L’enfant, le nouveau-né, n’est point écrasé des corps mais pleure toujours haut et fort. 

Jack !!  Tu as promis de veiller sur nous … Ce n’est pas de là-haut mais d’ici que tu dois le faire.  Le timbre de la voix de Syerry se calme, elle venait de lui murmurer un dernier espoir de vie.
 
Même si elle croit savoir que son repos ne sera pas d'un réveil en ce bas monde, Syerry ajoute avec une infinie tendresse  Mon bel amour... Jack ... Réveilles-toi ...

_________________


Revenir en haut
              

Melian
Famille de Ventoux

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 11

Message Posté le : Dim 9 Mai - 17:18 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Elle s'était mise à l'écart pour leur laisser un peu d'intimité, et en profitait pour se laver les mains. Entendant Syerry hausser le ton, elle se retourna pour finalement croiser le regard de sa cousine. Elle se précipita vers le lit, tenant ses jupes pour ne pas s'entraver. Et tandis que Syerry parlait doucement à son époux, Melian agenouillée à côté de lui prit son pouls.

C'est... c'est impossible ! murmura-t-elle entre ses dents. Pas aujourd'hui bon sang !

Elle attrapa Jack comme elle put, et l'allongea sur le sol. Prenant un miroir, elle le plaça au dessus de son visage, espérant une buée, signe de souffle, qui ne venait pas. Elle reprit son pouls, puis posa la tête sur son torse pour être sûre.

Elle se redressa finalement et se tourna vers sa cousine. Le regard noir de Melian se plongea longuement dans celui de Syerry. De longues secondes qui semblèrent une éternité...


Je suis désolée, je ne peux plus rien faire.

En temps normal, elle aurait cherché de suite les hypothèses expliquant le pourquoi du comment. Mais là dans son esprit, rien d'autre qu'un énorme blanc. Puis subitement, une idée. De l'aide... Prévenir...


Est-ce... est-ce que quelqu'un pourrait aller avertir les invités en salle que nous avons perdu le Seigneur Jackdaniel's de Rosslyn s'il vous plaist ?


Revenir en haut
              

Nayame
Ami de la Famille

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 15

Message Posté le : Lun 10 Mai - 01:16 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Une serviette entre les mains pour les essorer elle était prête à laisser les nouveaux parents pour rejoindre la petite troupe qui se trouvait toujours autour de la table festive. Cependant les choses prirent une tournure inattendue. La voix ou plutôt l'intonation de Syerry changea. L'annecienne n'écoutait pas particulièrement leur discussion, bien au contraire elle tachait de leur laisser leur intimé autour de leur enfant mais il faut dire que, malgré la taille de la pièce, certaines choses ne pouvaient échapper aux trois femmes aux mains maintenant nettoyées. Naya leva alors les yeux vers le trio que formait les parents et l'enfant. Celui-ci fut rejoint par Mélian rapidement. Il semblerait qu'elle comprenait bien plus que Naya ce qui se passait. Les sourcils froncés elle resta un moment là à observer la scène qui se déroulait sous ses yeux. Elle était perdue à vrai dire. Qui aurait pu réaliser ce qui se passait? En tout cas ce n'était pas le cas de Naya. Pourquoi la médicastre prenait elle son pouls? Pourquoi vérifiait elle son souffle? Mais que se passait-il donc? Tout paraissait tout à coup irréel. Le bonheur de la naissance laissait place à un tourment et un tourbillon irréaliste, oui c'était incroyable et comme venait de le murmurer la De Ventoux, impossible. Naya clignait des yeux partant de la mère aux deux personnes à même le sol comme pour s'assurer qu'elle ne rêvait pas. Puis des mots résonnèrent à ses oreilles..."Je suis désolée, je ne peux plus rien faire" Comment ça elle ne pouvait plus rien faire? Mais qu'est ce que c'est que cette histoire??!!. Puis elle demanda qu'on aille prévenir tous ceux qui se trouvaient encore en salle de réception. Naya quitta ses pensées comme l'on quitte un réveil embrumé. Réagissant tout à coup comme si elle venait d'être bousculée elle lança la serviette qui atterrit dans l'eau et d'une voix bien plus forte que prévue, à cause des émotions qui la perturbaient, elle lança...J'y...J'y vais, j'y vais!

Il ne fallu pas plus d'une seconde pour qu'elle disparaisse. Elle parcouru les couloirs de la demeure à vitesse grand V.

[La suite en salle de réception]
  


Revenir en haut
              

Charles
Membre de la Famille

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2009
Messages: 40
Dûché/Village: Dauphiné/ Lyon
Masculin

Message Posté le : Lun 10 Mai - 11:24 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

[Après l'annonce de Nayamé]

J'accours, je pense avec la force d'un désespoir dans les intestins. Jack ! Mais que nous faisait il, un malaise disait-on, je ne l'avais jamais vu autant en forme que lors de ce repas. Une force de la nature et voilà qu'on nous parlait de faiblesse. Mon frère, le chef de notre famille...le guide de mes visions, mais que deviendrais-je s'il lui survenait un malheur. Lui qui quand alors marmot j'avais eu mauvaise aventure avec un cheval fougueux, m'avait enseigné les rudiments de la monture. Jack ! Je ne pensais qu'à ces instants passé auprès de nos parents, les batailles de poisson lors des premiers avril et la tristesse partagée lors de la disparition de notre père et mère.

Autour de moi tout se dérobait, tout disparaissait et laissait place à un grand vide où résonnent les bruits de mes pas sur les tapis et le bois du plancher. Arrivant vers la porte, j'ouvrais avec fougue et regardait la scène. J'aurais normalement détourné le regard, pour offrir à ma belle-sœur l'intimité d'une mère nouvellement nommée, mais mes émeraudes se fixèrent sur Jack, au sol le visage figé. Je ne pus dire un mot, sauf quelques balbutiements d'où l'on put juste percevoir:


Jack !

La bouche ouverte, je le regardais toujours, ne pouvant quitter la vision de ce corps sans vie...Un être venait au monde, un autre s'en allait... A genoux je tombais et glissant vers les deux De Rosslyn, je posais ma main sur une épaule crispée d'un Chef de Famille que rien n'avait ébranlé jusqu'à lors. Puis mon regard sans larme alla sur le visage de Syerry, affolée sans doute de ne savoir pourquoi il partait ainsi...je n'avais pas la réponse et sentit en moi une nausée terrible, me détournant du cadavre je regardais le sol en reprenant mon souffle, serrant toujours le poing avec une force herculéenne.


Revenir en haut
              

acar
Famille de Ventoux

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 2
Dûché/Village: Bearn/Lourdes
Masculin

Message Posté le : Mar 11 Mai - 21:21 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

La nosvelle lui résonna en teste, une naissance pour un desces, cesci ne se pouvaict  Il laissa tout de bout en cette bonne tasblée et se prescipita alors dans le long couloir, l'emmenanct à l'endroist où il avaict laissé son espousée qui accouchaict alors leur cousine.

Enstrant, il ne puct le croire... Veristé lui glaca le sang. Mais que s'étaist t"il passé ??

Icelui approscha alors encore plus mais ses jambes ne le tenaict plus... Il prict sa main pour la première fois, lui caressa la paume et dict
:

Mon cher ami, mon cousin, je jure devant les saints de veiller sur ta progéniture, ton fils que tu aurais chéri, je ne peux en douster, toi qui voulaict tant descendance.

Ton espousée, ma cousine, à une maison en nostre famille, ainsi te voila rassuré, nous veillerons sur tes prosches, comme sur les nostres, je t'en fait le serment !

Il se tourna vers son aismée, sa cousine Syerry, frère Charles, le nouveau-né et prict alors le corps de son premier escuyer pour le porter en la couche...

Le froid prendraict le dessus... Néanmoins, il sentait encore la chaleur de son ami, chaleur qui se tarirait, dans peu, au profit d'un éternel souvenir... 
_________________


Revenir en haut
              

Jossua
Famille de Ventoux

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2009
Messages: 37
Dûché/Village: Lorraine/Verdun
Masculin

Message Posté le : Mer 12 Mai - 17:25 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Quand il fut à coté du lit dans la chambre du couple, le jeune De Rosslyn réalisa que le pire venait...
Il venait juste de réaliser, comme si il n'avait pas cru à la mort de son ainé, de son guide spirituel avant de voir le corps étendu au coté de celle qui fut son épouse tant aimée et du corps gigotant et vif de son bébé.


Comme si un parallèle ironique c'était fait... D'un coté la vie et de l'autre la mort était ce cela ? Devait on payer un mort pour une vie ? Était ça la justice divine ?

Le jeune homme ne savait comment réagir, tout juste ce souvenait il d'avoir hurler le nom de son frère quand il était entré dans la pièce. Aucun mot n'avait put et ne pouvait sortir de sa bouche, comme si ils étaient bloqués dans sa gorge.

Du reste des événements Elywood ne garda que peut de souvenir, tout juste ce souvient-il s'être assis à terre, la tête entre les mains sanglotant et priant Dieu de ne pas faire ça... De lui rendre son frère, cet homme qui l'avait éduqué à la place de parents mort trop jeune pour qu'il ne puisse ne serait ce que se souvenir d'eux que par autres choses que de brèves images. Ce Frère qui venait le défendre quand il était pris à partis, ce frère qui l'avait toujours conseillé et orienter dans sa vie.


Revenir en haut
              

Godefroy.3
Famille de Ventoux

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2010
Messages: 7
Dûché/Village: Châteauroux (Berry)
Masculin

Message Posté le : Jeu 13 Mai - 13:15 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

C'était au tour de Godefroy de rentrer dans la chambre de sa marraine. Doucement, il referma la grande porte, observant le nombre de personnes déjà présentes dans la chambre. Il vit dans un coin Acar auprès du corps de celui qui fut un bon oncle. Le Ventoux s'approcha et s'agenouilla au près de Jack, l'air bien triste de le voir partir ainsi. Ne souhaitant pas rompre le silence, il lui chuchota ...
"Mon bon Jack, te souviens tu, lorsque je courrais et jouais dans tes jambes. J'étais heureux d'avoir une grande famille, malgré la perte de ma mère. Je ferais mon possible pour que ton fils soit aussi entouré que je l'ai été."

Il se signa, ferma les yeux, et se leva. Il était maintenant temps de soutenir ceux qui étaient encore là, et qui en avaient le plus besoin. Il s'approcha de sa marraine et du nouveau né et s'agenouilla à nouveau, cette fois ci au pied du lit. Tendrement il prit la main droite de sa marraine et l'embrassa... La tristesse pouvait se lire dans ses yeux, et Godefroy ne trouvait pas les mots pour réconforter Syerry. Il espérait qu'elle se sentirait moins seule, malgré le nombre de personnes dans la chambre.
_________________
Godefroy III de Ventoux


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Syerry
famille Maitresse de Jentes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 63
Dûché/Village: St-Dié

Message Posté le : Ven 14 Mai - 18:01 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Ne pouvant regarder le corps inerte de Jack, l’homme qui aura su si bien la compléter, Syerry se retourne dans la couche et entoure l’enfant de ses bras.  Les paroles de Melian résonnent encore en sa tête – chacune d’elles venant lui glacer veine après veine en tous membres de son corps encore fragile de la mise au monde de l’héritier Rosslyn.

La jeune maman ferme son bleu à la lumière de la pièce et demeure le dos tourné à toute personne qui peut entrer en la pièce.  

Avec l’infinie tendresse d’épouse et de mère, elle caresse la peau moite d’Henri, cette petite vie encore toute fraîche.  Les larmes déchirent de leur salinité le coin de ses yeux clos pour venir ensuite peser fortement contre ses joues blanchies de la souffrance ressentie.

Je suis désolée, je ne peux plus rien faire.  La parole de sa cousine, simple soit-elle, bondie avec douleur contre les parois de son crâne.

Syerry est entre deux mondes et aucune d’eux n’est celui terrestre.  Les voix sont étouffées, presque point entendues alors que ses idées planent autre part.  La notion du moment est partagée entre le désarroi, l’incrédulité de la mort venant de frapper, et cette tendresse délectable portée au fruit né d’un grand amour.  

Un fouillis total brasse en sa tête. 

Un désordre émotif pénible à soutenir. 

Un cœur meurtrit d’une épouse devenue veuve alors que la simple femme devenait mère …

Et que de questions quêtées vers le Très-Haut sans aucune réponse livrée sur le champ immédiat.  Ce qu’elle aurait espéré.

À cet instant de combats en son for intérieur, quelqu’un, de par son touché, est entrain de sortir notre combattante de ce chaos interne, de cette bouderie imminente contre la vie.  Un soupire, l’ouverture de ses yeux clairs, les pleurs continuels versés à ses bajoues dégoulinent à son cou jusque le visage rosé du petit nouveau né …

La Rosslyn resserre les doigts contre l’unique main qui sera venue à son encontre et une fois que les larmes auront été chassées d’une très légère secousse de la tête, elle reconnaitra le fils de son grand frère.  Il la regarde et elle voit en la lueur de ses yeux une tristesse accompagnée de réconfort.

La voix craquelant sous l’émotivité, elle couinera très bas –  Godefroy …  Oh Godefroy – pourquoi ?

Oubliant le fait qu’il y a belles lurettes qu’elle n’aura vu son filleul, que la retrouvaille aurait du être faite sous une pluie de joie et non de peine, Syerry tente d’obtenir réponse à cette mort soudaine de son si époux tant aimé.

N’attendant pas la réponse, comme elle sait si bien faire, elle poursuit en tournant la tête vers l’ensemble des gens qui se rassemblent près du corps de Jack et lève le ton de sa voix.

Pourquoi Aristote l’a rappelé !!? Pourquoi !?!    

Retour vers le jeune homme, celui qu’elle devrait guider en sa foy puis adoucira le timbre offert en demandant de nouveau …

Pourquoi, Godefroy ?

Puis, comme si elle offrait tout l’amour qu’elle a pour Jack,  Syerry resserre l’étreinte à son fils et referme le bleu de ses yeux.





_________________


Revenir en haut
              

Godefroy.3
Famille de Ventoux

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2010
Messages: 7
Dûché/Village: Châteauroux (Berry)
Masculin

Message Posté le : Sam 15 Mai - 00:13 (2010)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière ! Répondre en citant

Les questions de la nouvelle maman brisèrent le cœur de Godefroy, qui ne savait finalement pas quoi répondre. Voir tant de peine dans son regard lui rappelait de douloureux souvenirs. Après son père, c'était son oncle qui rejoignait Aristote vers le Très Haut. Après avoir exprimée son désespoir, sa marraine se renferma à nouveau autour du nouveau né. Le jeune homme essuya une larme qui coulait sur la joue de Syerry puis posa sa main sur la sienne... "Aristote a malheureusement comme habitude de ramener les meilleurs à ses côtés. Mais il t'a aussi apporté la vie."

Que dire à une personne attristée par la perte de son mari. Il ne reviendra pas, c'est sur. Et la plus dure épreuve restait à venir...
_________________
Godefroy III de Ventoux


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 20:46 (2018)    Sujet du message : La naissance d'un héritier - ou héritière !

Revenir en haut
              

   Domaine de la Famille de Rosslyn Index du Forum .::. Chambres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 2 sur 3
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.